Chaussure à tige montante

NC – TP 15

La tige constitue la partie supérieure de la chaussure. Elle est composée des pièces du dessus et de celles de la doublure. Elle est assemblée avec le semelage qui comprend les éléments du dessous de la chaussure. La chaussure est dite montante, à tige sus malléolaire ou botte et avec une tige moins haute c’est une bottine, un bottillon, un boots. Dans nombreux cas le choix est motivé par l’activité, l’environnement ou la saison qui détermine les matières qui composeront la tige. Pour les attacher : Laçage, bandes adhésives auto agrippantes le plus souvent sur la face dorsale du soulier. La fermeture à glissière est fréquemment placée sur la face interne mais elle peut être dorsale, elle peut être associée à un laçage. Il faut éviter de la trouver sur la face externe en raison de la sensibilité de la malléole péronière. Pour les boots on facilite, parfois, le chaussage avec des goussets élastiques

https://www.google.fr/search?q=malléole+péronière&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&dcr=0&ei=Dq55WuDwCsTA8gfZ1L3AAw

 

Les chaussures orthopédiques

Pour les podo-orthèses la principale indication de chaussure à tige sus malléolaire concerne le maintien de la cheville et particulièrement dans les cas de :

  • – Désaxation complexe stato dynamique
  • – Paralysie
  • – Pied tombant
  • – Instabilité du tarse et de la cheville

La hauteur de la tige varie selon le besoin de maintien par le contrefort qui s’élève latéral, bilatéral ou postérieur pour devenir un tuteur éventuellement renforcé d’un baleinage ou d’un élément en matériau composite, thermoformable ou acier. Pour ces différents cas, il est difficile d’envisager des systèmes d’attaches autres que le laçage ou les bandes adhésives auto agrippantes pour faciliter l‘introduction du pied dans la chaussure et le bon maintien de la cheville.

Pour les autres prises en charge, le podo-orthésiste évalue les possibilités de choix des modèles du commerce en précisant les options hors nomenclature se rapportant à des exigences particulières.

Il faut savoir que le renouvellement d’une podo-orthèse de tige basse ou sous malléolaire pour une tige montante est équivalent à l’étude d’une 1ère mise. Il en est largement de même pour un modèle de botte.

Publié dans Chaussage, Podo-orthèses