Différentes conceptions du talon

NC – TP 10

Traditionnellement la réalisation du talon de la chaussure se fait sur la semelle par l’assemblage de plusieurs couches de sous bouts pour terminer avec la couche d’usure qui finalise la hauteur demandée et que l’on appelle bonbout . Le plus souvent dans le commerce le talon fait bloc avec la semelle en caoutchouc ou élastomère (semelle monobloc). Le talon compensé est une bonne indication pour éviter l’écrasement de la cambrure. Le talon haut de la chaussure de femme a évolué depuis les années 70, l’appui talonnier au sol n’est plus dans le prolongement de la jambe. Il satisfait, probablement, le designer mais compromet l’attaque au sol et le déroulement du pas ce qui perturbe la marche au détriment d’un trottinement qui surcharge l’avant pied. La désaxation bilatérale du talon, cet aspect en tronc de cône que l’on retrouve généralement avec le running, la chaussure de course à pied, stabilise l’arrière pied en limitant les appuis pronateurs ou supinateurs indésirables.

http://www.ppf.fr/fr/savoir-faire-semelles-talons/talons-semelles/

Les chaussures orthopédiques

Pour l’élaboration et la réalisation des talons, le plus souvent, c’est une application des traditions artisanales avec un assemblage de sous bouts et d’un bonbout sur une semelle cuir pour résister à l’écrasement et à la torsion. Pour réduire le poids des podo-orthèses la semelle et le talon (semelage) peuvent être dans un matériau micro cellulaire de densité suffisante. L’utilisation de la semelle monobloc, pour sa résistance à l’usure, est envisageable sous conditions de la largeur de semelle et hauteur de talon. Pour le talon de la chaussure de la patiente, l’indication de l’appui au sol pour favoriser le bon déroulement du pas est incontournable. Le talon compenser est souvent une indication pour éviter l’affaissement de la cambrure, notamment, pour le semelage en micro cellulaire. L’élargissement de la surface d’appui au sol du talon peut se faire avec la trépointe (talon baraquette), éventuellement complété par la désaxation unilatérale du talon pour compléter la correction de l’orthèse plantaire et du contrefort.

https://blog.jacquesdemeter.fr/lexique-de-la-chaussure/

http://www.termino.fr/voirMemoire.php?ID=LQ1217C

 

Publié dans Chaussage, Podo-orthèses, Podologie