Modèles de chaussures sans attache

NC – TP 11

L’escarpin, la ballerine et le mocassin sont des modèles très demandés dans le commerce. C’est un chaussage que nous appellerons de contact parce qu’il n’y a aucun réglage ni attache. Des modèles contre indiqués pour des variations de volume du pied et peu recommandés pour faire de la marche.

Les chaussures orthopédiques

Nous pouvons convenir que l’avantage de l’escarpin, de la ballerine et du mocassin serait pour certains patients la facilité de se chausser sans trop de contraintes physiques en utilisant, le cas échéant, un chausse pieds à long manche. En revanche ces modèles, que l’on doit quasiment coller au pied, sont particulièrement contre indiqués en cas de trouble volumétrique, diabète, neuropathie.

Pour satisfaire la demande de patients, l’escarpin et la ballerine sont complétés d‘une bride avec auto agrippant ou d’une boucle. La découpe antérieure n’est pas trop basse pour bien envelopper l’avant pied et limiter le déchaussage

Le chaussage et les contraintes sur le cou de pied du mocassin ou des modèles similaires peuvent être améliorés par l’ajout de goussets élastiques

 

Publié dans Chaussage, Podo-orthèses